seez pano

  FACEBOOK    Twitter DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

archives1 800x600Adresse postale : maison diocésaine
29 rue Conté - BP 25
61500 Sées
Tel : 06 30 51 99 72


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Archiviste diocésaine : Mme Christine Poussin

Consultation sur rendez-vous.
Permanence les jeudis et vendredis de 10h à 18h, hors vacances scolaires.


Membres de l'équipe :
- M. et Mme Jean-Claude et Elisabeth Borel
- M. et Mme Pierre et Anne-Marie Rives
- fonds musical : M. et Mme Elisabeth et Yannick Lutet

 

Les archives historiques du diocèse de Séez sont adhérentes de l'association des archivistes de l'Eglise de France (AAEF); Celle-ci publie sur son site (à la rubrique annuaire ou guide des sources des archives ecclésiastiques) une synthèse des fonds d'archives conservés notamment par le diocèse de Séez et tous renseignements utiles sur l'accès à ceux-ci: la consulter.

Image2

L'Eglise ne vit que de vos dons

 

 

Bouton Denier site internet

Le Denier de l'Eglise 

Contribution volontaire, c’est le don annuel que font les catholiques pour participer au financement de la vie matérielle des prêtres et des permanents laïcs en charge de mission dans l’Église.
Chaque année, les diocèses font un appel pour collecter le « Denier de l’Église » (autrefois appelé « Denier du Culte »).
La loi autorise tout donateur à bénéficier d’une réduction d’impôt légale de 66 % des dons dans la limite de 20 % du revenu imposable.

 

 
Les offrandes de messes
Des familles demandent de prier plus particulièrement pour leurs défunts, un malade, un proche, une intention particulière (prière de demande, de remerciement, d’action de grâce). En célébrant la messe, le prêtre porte devant Dieu l’intention demandée.
La prière et la messe sont gratuites par nature. Le don concrétise une solidarité envers les célébrants qui ont, comme chacun, des besoins matériels pour vivre. Le diocèse de Séez propose, à titre indicatif, que l’offrande associée à la célébration d’une messe soit de 18 €.
 
Les quêtes
À chaque office, et plus particulièrement aux messes du dimanche, la quête recueille l’offrande des participants.
Cette quête est habituellement affectée aux ressources de la paroisse. Cependant, en cours d’année, dans un esprit de solidarité et d’ouverture, quelques quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, services caritatifs d’Eglise, mouvements, aumôneries,…).

Le « casuel », offrande à l’occasion des sacrements
À l’occasion de cérémonies liées directement aux étapes de la vie, l’Église propose que les catholiques fassent un effort particulier pour participer aux charges paroissiales. Il en est ainsi pour les baptêmes, les mariages et les obsèques. 
 

Maison diocésaine de Séez
29 rue Conté - BP 25
61500 Sées
02 33 81 15 15


Gouverner un diocèse suppose s’organiser, disposer de conseils et de services. La plupart sont regroupés à la Maison Diocésaine. L’appeler Maison est important car ce bâtiment n’abrite pas seulement des bureaux utiles pour faire fonctionner une administration, c’est un lieu de rencontres, d’échanges, d’informations, de proximité, de partage d’expériences, de mise en commun. "Cette maison diocésaine est le symbole de l’ouverture des communautés chrétiennes dans le monde d’aujourd’hui et un lieu de communication au cœur de nos différences…’’ disait Mgr Dubigeon lors de la bénédiction en 2003. Placée à cet endroit de Sées, elle symbolise la continuité et l’enracinement dans l’histoire. En effet, les sœurs de l’Adoration ont vécu ici, de 1807 à 1975. Un oratoire plus adapté aux besoins actuels de la maison a remplacé l’ancienne chapelle transformée en bibliothèque.

maison diocese

A la Maison Diocésaine, Mgr Habert réunit ses conseils :
-Le conseil épiscopal
-L’association diocésaine de Sées qui gère les finances du diocèse.
-L’association immobilière de Sées qui entretient les bâtiments.

Une quarantaine de personnes travaillent à la Maison Diocésaine, prêtres, diacres, religieuses, laїcs (les uns salariés à temps complet ou à temps partiel, les autres bénévoles).
Le standard téléphonique reçoit 7500 communications téléphoniques par an. Onze accueillants dans le hall d’entrée accueillent 2700 visiteurs.

Cette Maison abrite :
- des services pastoraux : catéchèse, formation pastorale liturgique et sacramentelle, direction des pèlerinages, service communication, la formation la bibliothèque diocésaine et une librairie diocésaine.
- la Direction de l’Enseignement Catholique responsable de 13000 élèves dans l’Orne
- des services administratifs : secrétariat, comptabilité, archives vivantes, archives de catholicité.
- Des mouvements et services  s’y réunissent.

Quatre salles accueillent près de 300 réunions par an. Elles portent les noms de personnes nées dans l’Orne : Thérèse Martin, Jean Guth, Frères Vallée, Jean Bazin.
-Jean Bazin prêtre très actif dans le diocèse, après la révolution de 1789. Vicaire général du diocèse, il ré ouvre les séminaires et fonde la communauté des sœurs de la Miséricorde. Il est le précurseur des soins à domicile. La Miséricorde a aujourd’hui des sœurs en France, en Espagne, en Belgique et en Afrique.
-Thérèse Martin née à Alençon en 1873, devenue carmélite à Lisieux. Elle est connue sous le nom de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face. Elle est patronne des missions et docteur de l’Eglise. Elle nous enseigne un chemin spirituel appelé ‘’la voie d’enfance’’.
-Les Frères Vallée, l’un était ouvrier d’imprimerie et l’autre séminariste. Ces percherons meurent dans les camps de concentration nazis en 1944 et 1945. Selon la gestapo, ils nuisaient à la sûreté de l’état par leurs activités catholiques.
Jean Guth, prêtre missionnaire au Congo, est retrouvé mort en septembre 2002 après un enlèvement par des rebelles qui le gardent prisonnier plusieurs mois.

RGPDDepuis mai 2018 tous les services de l'Association diocésaine et toutes nos activités diocésaines, paroisiales ou autres sont soumises au nouveau Réglement Général européen pour la Protection des Données personnelles (RGPD). Chacune de nos activités devront s'assurer que dans le traitement des données qu'elle utilise, ces dernières sont assurées d'une protection optimale et que nous sommes à chaque instant en mesure de le démontrer.

Comme la loi le demande, le diocèse a désigné un Délégué à la protection des données (DPO) pour informer, conseiller le diocèse et chacun de nous et controler le respect de ce règlement. Il est également le contact entre le diocèse et l'autorité de contrôle si besoin. Il s'agit de M. Christophe Grassin (cabinet PieConseil - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

Appliquer la RGPD :

- Dans le cadre d'une inscription en catéchèse dans une paroisse

 

Visuel Visite pastorale webLa visite pastorale est « un temps authentique de grâce, moment spécial, et même unique, où l’Évêque rencontre les fidèles et dialogue avec eux. » (Jean-Paul II - Pastores Gregis - § 46). Mgr Habert, sept ans après la grande visite pastorale qui avait suivi son ordination, reprend son bâton de pèlerin à travers tout le diocèse mais non pas cette fois-ci pour visiter directement les communautés mais aller rencontrer le monde rural...

 Chemins d’Espérance en rural

Mgr Habert, pourquoi cette initiative d’une visite « thématique »?

Comme l’indique la citation du pape Jean-Paul II un évêque se doit de rencontrer les fidèles de son diocèse et de dialoguer avec eux. C’est un « devoir » qui découle de la nature même de la foi chrétienne. Nous croyons en un Dieu qui s’est fait homme, en un Dieu qui n’est indifférent à aucune réalité humaine. Notre département est un département rural, il est donc bien naturel que l’Eglise, à travers le ministère de l’évêque, manifeste son intérêt à toutes ces situations. Ces situations étant elles-mêmes diverses et complexes, j’ai décidé d’effectuer cette visite thématique. Dans cette visite, je porterai une attention plus ciblée aux réalités du monde rural. Les rencontres ne seront donc pas seulement autour de problématiques propres à l’Eglise.


Concrètement comment allez-vous faire?

Ces rencontres se vivront au niveau des pôles missionnaires (regroupement de paroisses). Il y en a dix dans le diocèse. Chaque pôle a reçu un thème particulier qu’il déclinera tout au long de la journée. J’attends de ces dix journées une ouverture, une compréhension plus fine, des réalités que rencontrent les personnes sur le terrain. À la fin de chacune de ces dix journées, nous réfléchirons en soirée à partir de l’encyclique du pape François sur ce qu’il appelle lui-même la sauvegarde de la maison commune, les questions environnementales et sociales et l’écologie intégrale. Au terme de ces dix journées nous ferons une synthèse globale et organiserons un rassemblement au niveau du diocèse en septembre 2019 (le 29 septembre).


En quoi cette rencontre du monde rural est-elle importante pour l’Eglise de Séez?

Elle est importante car elle traduit une des missions de l’Eglise: être proche des personnes, leur manifester de l’intérêt, de l’estime. Chacun sait combien le monde rural est traversé à la fois par des souffrances, mais aussi par un élan, des désirs profonds, des attentes. Comment, Eglise catholique, pourrions-nous être étrangers à ce foisonnement ? J’ajoute que nous traversons ces derniers mois une période où l’Eglise, par le comportement de certains de ses membres, est déconsidérée. Je souhaite que cette visite permette de révéler le vrai visage de l’Eglise, c’est-à-dire le
visage de chrétiens attentifs et solidaires de leurs contemporains dont ils partagent les conditions de vie. C’est au coeur de ce réel qu’il nous appartient de témoigner de notre Espérance chrétienne.

Consultez la page Agenda du site diocésain pour noter les rendez-vous et les éventuelles retransmissions des soirées en direct vidéo.

Mardi 16 octobre 2018, Pôle de Flers : Territoires en mutation
Jeudi 15 novembre, Pôle du Pays d’Ouche : Pauvretés et solidarités
Mardi 20 novembre, Pôle du Pays d’Auge : Agricultures en évolutions (avec l’aspect cheval)
Mardi 4 décembre, Pôle du Pays d’Argentan : Emploi sur les territoires ruraux
Mardi 22 janvier 2019, Pôle du Pays de Sées : Vivre ensemble en rural
Jeudi 7 février, Pôle du Pays Fertois : Agricultures en évolutions
Mardi 12 mars, Pôle du Pays d’Alençon : Nouveaux modes de consommation et de production
Mardi 26 mars, Pôle du Perche Sud : Tourisme et patrimoine
Mardi 21 mai, Pôle du Perche Nord : Enfance, jeunesse, famille, éducation
Mardi 4 juin, Pôle du Pays de Domfront : Services à la population

Carte interactive
18
novembre

Pèlerinage à Notre Dame Libératrice - Journée mondiale des pauvres

Quinzaine du ciel au sanctuaire de Montligeon. A noter messe à 11h00 et conférence à 15h00. Voir www.montligeon.org 

18
novembre

Journée nationale du Secours Catholique

C’est le moment pour tous ceux qui supportent l’action du Secours Catholique pour un monde fraternel et juste de donner à leur soutien une forme matérielle.  Quête dans les églises.

18
novembre

Chercher Dieu et trouver Dieu

Retraite spirituelle à la Miséricorde de Sées, avec le P.Geoffroy Huyghues Despointes, du 18 au 24 novembre.

18
novembre

Conférence sur les martyrs d’Algérie

A l'abbaye de la Trappe, conférence de frère Thomas Georgeon, postulateur de la cause des 19 martyrs d’Algérie (dont les moines de Tibhirine) béatifiés le 8 décembre prochain. La conférence sera suivie d’une séance de dédicaces des ouvrages du frère Thomas.

19
novembre

Eglise de Bellou sur Huisne

« Perche Verrières Espérance », groupe œcuménique de prière, de partage de vie, à partir de textes bibliques, ouvert à toutes et à tous, se réunit régulièrement pour une heure dans les églises des villages du Perche.

20
novembre

Rencontre inter-religieuse

Quand l’Islam (Spirituel-Soufi), le Christianisme (Monastique), le Judaïsme (Kabale) font grandir l’homme et la paix. A L’AIGLE – 28 rue des Emangeards, 18h00 à 20h00. Des témoins de courants religieux divers entrent en dialogue (ouvert à tous).