seez pano sez2024 1

  FACEBOOK    YOUTBE logo mini DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

C'était le mardi saint 4 avril, à la cathédrale de Sées, une messe présidée par Mgr Feillet (homélie à lire ici aussi) :

Durant cette eucharistie, l’Église diocésaine célèbre le Christ source des sacrements : les huiles, signes de ces mêmes sacrements, y sont bénies (huile des catéchumènes ou des malades) ou consacrées (Saint Chrême) et l’ensemble du presbyterium renouvelle ses promesses d’ordination.

Homélie de Mgr Bruno Feillet pour la messe chrismale célébrée le 4 avril 2023 en la cathédrale de Sées

Chers Frères et Sœurs, il y a un an, je commençais cette homélie de la messe chrismale en vous disant que nous ne pourrions pas poursuivre notre vie chrétienne comme on le faisait alors. Ç’est encore plus vrai aujourd’hui.
Cependant, nous ne nous sommes pas tourné les pouces. Depuis une petite année une équipe animée par Madame Saliou nous a permis de nous préparer et de vivre une journée heureuse et importante pour l’avenir de notre diocèse.
Heureuse parce que nous avons eu la joie de vivre ce temps avec des représentants des diversités de notre diocèse, tant par leurs différences d’âges, leurs expériences d’Eglise ou encore leurs origines géographiques.
Heureuse, parce que la sérénité qui a traversé notre assemblée venait de loin. D’aussi loin que le désir de trouver un ou plusieurs chemins pour notre avenir ; d’aussi loin que les préparations locales qui ont permis à beaucoup d’entre nous d’arriver éclairés sur les enjeux de la journée ; d’aussi loin que nos prières universelles qui ont porté devant le Seigneur cette journée de formation, d’échange et d’orientation.
Heureuse parce que nos votes ont donné une orientation de travail et des perspectives pour notre Eglise diocésaine.
Importante aussi, parce que les votes des fidèles, des diacres et des prêtres ont choisi l’audace plutôt que le confort a minima de l’adaptation facile.
Importante parce que le travail qui nous attend n’est pas petit puisqu’il nous faudra écouter les communautés humaines qui structurent notre département mais aussi les communautés chrétiennes vivantes qui irriguent l’Orne de la foi en Jésus-Christ mort et ressuscité pour chacun et chacune d’entre nous.
Importante, enfin, pour le travail auquel nous sommes convoqués. En effet, il s’agira, sinon de repartir à zéro, du moins de trouver dans les lieux vivants du diocèse le support et les points d’appui pour renouveler notre ardeur missionnaire et rendre du souffle aux acteurs pastoraux.

2
Presque trente ans après le synode qui a été célébré sous l’épiscopat de Mgr Dubigeon, où nous étions partis des réalités humaines et économiques pour repenser l’organisation du diocèse, il nous faut reprendre à frais nouveaux ce
regard sur notre société. Mais nous y ajouterons un autre regard, celui qui portera sur les communautés chrétiennes vivantes. Le débat que nous avons eu il y a 10 jours sur « ce qu’est une communauté chrétienne vivante » a mis le doigt sur quelque chose d’essentiel. J’en donne, sinon quelques échos, du moins quelques points que je retiens pour moi-même :
Serait une communauté vivante :
 Une communauté capable de vivre les cinq essentiels ?
 Une communauté capable d’accueillir le tout-venant ?
 Une communauté capable d’assurer la formation chrétienne initiale de ses enfants ?
 Une communauté capable d’avoir un projet missionnaire et de le mettre en œuvre ?
 Une communauté capable de prendre des initiatives tout en étant en communion avec le curé, garant de l’ecclésialité de ses projets ?
 Une communauté capable d’enterrer ses morts ?
 ...

Autant de question qu’il nous faudra traverser sérieusement pour bâtir le nouveau visage du diocèse dans un an. Je vous donne rendez-vous le lundi de la pentecôte, 20 mai 2024 pour la présentation des travaux auxquels, je l’espère,
beaucoup participeront.

* * * * * * *
Nous avons entendu dans l’Evangile la plus courte homélie de l’histoire chrétienne : « Aujourd’hui, s’accomplit ce passage de l’Ecriture que vous venez d’entendre ».
En ce jour où diacres, prêtres et évêque nous renouvelons les promesses de notre engagement, il est utile de revenir sur le sens de l’accomplissement de l’Ecriture dans nos vies, le sens de l’accomplissement de notre Oui d’engagement dans notre existence.

3
L’Ecriture s’accomplit intégralement dans le vie de Jésus-Christ. Nous le savons, il n’est pas venu l’abolir mais l’accomplir. Il est venu réaliser les promesses de l’Alliance, celles qu’avait annoncées les prophètes, celles qu’Abraham avait vues de loin. Une Alliance qui a été annoncée au milieu des difficultés de la vie, entendue par des oreilles pas toujours averties, accueillie avec plus ou moins de constance au long des âges.
Le christ, est venu, lorsque les temps étaient mûrs, manifester l’actualité de cette alliance et la renouveler en son corps offert pour le salut du monde. Ainsi qu’il l’expliqua aux disciples d’Emmaüs, « il leur interpréta tout ce qui le concernait dans la loi et les prophètes ». Nous pourrions dire qu’accomplir les Ecritures fut pour Jésus sa vocation, le lieu où il a unifié sa vie en communion avec son Père et dans l’unité du Saint-Esprit.
« Seigneur, fais que je marche sur les chemins de la Vérité, unifie mon cœur qu’il craigne ton nom ». Ps 85, 11. Voilà ce qu’a vécu le Christ, voilà ce à quoi nous sommes appelés.
Chers frères prêtres et diacres, en répondant Oui au différentes questions que l’on nous a posées le jour de notre ordination, nous avons pressenti combien il en allait de notre unité intérieure à nous engager tout entier et pour toute la vie dans le service de l’Eglise. C’est vrai pour les prêtres, mais aussi pour les diacres permanents. Il faut en effet se redire combien il n’y a pas de concurrence entre le service de Dieu et l’engagement conjugal. Dieu n’est pas le concurrent du mariage, il en est la source, la nourriture et le terme. De manière plus théologique, nous dirons que Dieu ne fait pas nombre avec les réalités humaines.
Redire Oui à nos engagements, c’est encore demander à Dieu de retrouver l’élan de notre jeunesse, de goûter la joie de notre ministère quotidien et de persévérer courageusement lorsque l’adversité s’éprouve durablement.
* * * * * * * * *
Préparons-nous maintenant au renouvèlement de nos engagements et à bénir les saintes huiles qui accompagneront les différents actes de notre ministère : l’huile pour les catéchumènes afin qu’ils soient forts à l’approche de leur
baptême ; l’huile pour le sacrement des malades afin qu’ils se trouvent bien et qu’en combattant la maladie ils luttent aussi courageusement contre le mal ; le saint-chrême, qui sert à l’onction sacramentelle des baptisés, des confirmands, des prêtres et des évêques.

Carte interactive
1
février

Messe chaque jour en direct

Chaque jour, à 8h30 depuis l'ancien monastère des clarisses d'Alençon ici, ou à 8h00 depuis le sanctuaire ND de Montligeon ici.(11h00 le dimanche).

30
mai

Une Europe de la fraternité ?

A l'occasion des élections européennes du 9 juin, l'ACO vous invite à une soirée d'échanges à partir de 18h30 : Maison des associations Pierre Curie : Route d'Urou (Rez de chaussée), Argentan :

30
mai

Conférence à Flers sur Etty Hillesum

A la rotonde de Flers, avec le P. Guy Lenormand  (et sous réserves, en DIRECT VIDEO ici ) :

31
mai

2 journées sur la fin de vie à Mortagne

journées de jeûne, de prière et de formation pour comprendre les enjeux de la loi fin  de vie . Les 31 mai (attention changement de date !!) et 14 juin :

31
mai

Clôture du mois de Marie, aux Tourailles

Clôture du mois de Marie en la fête de la Visitation : messe à 21h présidée par Mgr Gilbert Louis, suivie de la procession aux flambeaux dans le Val Marie, confessions à partir de 20h :

1
juin

Journée diocésaine à Montligeon reportée

La journée mariale à Montligeon, qui devait se tenir les 1er et 2 juin prochain, est reportée. Une journée mariale vous sera proposée début 2025 à Paris à l’occasion de la réouverture de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Une date vous sera communiquée .